« On arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste ». Telle était la devise de Gébé dans L’An 01. Aujourd’hui, on est bien obligés d’arrêter. Donc autant réfléchir. Pour que demain soit moins triste.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Sébastien, chef de projet

Je viens de lire que les marchés sont désormais interdits. Alors que nos paysans nous approvisionnent en direct avec des produits frais et locaux sur les marchés à ciel ouvert des grandes places. Qu’a donc prévu le gouvernement pour les soutenir ? Et l’autre qui nous demande d’aller aider aux champs si nous n’avons rien d’autre à faire… Mais pour faire quoi de cette production ? La jeter à cause de mesures de restrictions à géométrie variable ?

Et nous ,”consommateurs”, il nous envoie au casse-pipe dans les lieux de grande consommation. On nous oblige au détestable, à rincer les actionnaires des super/hyper voleurs, et autres grandes surfaces, lieux fermés confinés qui sont, eux, bien autorisés. Où est la logique ?

Je fulmine, car à 43 ans avec 2 enfants de 2 et 6 ans je viens d’être déclaré “covid mais pas sûr car on peut pas tester” par mon médecin. Quand je vois que, dans les médias de l’angoisse, des bonshommes de mon âge partir en 48 heures.

Nous sommes dirigés dans le mur à toute vitesse par une bande de guignoles alors que le pays a besoin de champions de l’urgence sociale sanitaire et solidaire. Mais ils en sont incapables, ils ne savent pas faire. Leur paradigme est celui de la destruction du vivre ensemble pour le vivre entre eux.

"Je fulmine, car à 43 ans avec 2 enfants de 2 et 6 ans je viens d'être déclaré "covid mais pas sûr car on peut pas tester" par mon médecin.", Sébastien, chef de projet, témoigne. #Lan01 via @francois_ruffin

Sofi, assistante sociale

“Ma fille et ses ami(e)s sont saisonniers depuis des années. Aucune certitude sur leur salaire fin mars. Ils se retrouvent donc sans logement, sans voiture, sans salaire.” Sofi, assistante sociale, témoigne.

Lire la suite

Retrouvez tous les témoignages !