« On arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste ». Telle était la devise de Gébé dans L’An 01. Aujourd’hui, on est bien obligés d’arrêter. Donc autant réfléchir. Pour que demain soit moins triste.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Valérie, infirmière

Je travaille à l’hôpital depuis 1995… Et au fil du temps, j’ai assisté à sa dégradation… Mais là, j’ai l’impression de travailler dans un hôpital des pays sous-développés ! La prime de Macron de 1000 euros ? Lol ! Je veux du matériel pour me protéger ! Des moyens pour travailler en sécurité ! La reconnaissance de mon métier ! Et aussi je souhaite que le matériel hospitalier soit fabriqué en France !

"La prime de Macron de 1000 euros ? Lol ! Je veux du matériel pour me protéger !" Valérie, infirmière, témoigne. #Lan01 via @francois_ruffin

Sofi, assistante sociale

“Ma fille et ses ami(e)s sont saisonniers depuis des années. Aucune certitude sur leur salaire fin mars. Ils se retrouvent donc sans logement, sans voiture, sans salaire.” Sofi, assistante sociale, témoigne.

Lire la suite

Retrouvez tous les témoignages !